Philippe Gauthier
Auteur

CV

Textes :

- Une jeune fille et un pendu
- Chant de mines
- Balle(s) perdue(s) ?
- Bouboule et Quatzieux
- A trop presser les nuages
- Lily Fil
- Autres

 

Me contacter

 


Bio

Né en 1977 à côté de Lyon, j'abandonne rapidement le système scolaire "classique" pour apprendre un métier, la sylviculture pendant un an puis la coiffure. Parallèlement à ces formations, ou un peu avant, je commence à m'intéresser aux arts. La musique, en pratiquant la guitare, et le dessin. Pour ces deux disciplines j'avance seul, en autodidacte. L'idée de vivre des arts plastiques me traverse l'esprit, mais un dossier scolaire plutôt mauvais stoppe mes ambitions. Alors je coiffe...

Ma rencontre avec le théâtre ne se fait que plus tard. Hasard de rencontres. D'abord spectateur, je (re)découvre ce moyen d'expression, ce langage. Surpris même d'y trouver quelque intérêt - les pièces, vues jusque là, ne m'ayant pas... transcendé. Le hasard des rencontres, encore, m'amène alors à découvrir l'autre côté de ce miroir. Pour la première fois de ma vie je me retrouve à travailler un texte, puis à le présenter sur scène, devant un public. Un électrochoc. C'est ça ! A partir de là, et pour faire court, j'arrête la coiffure et, monté sur Paris, je m'inscris dans une école privée de théâtre. Commence alors pour moi, comme pour beaucoup d'autres, l'apprentissage du métier de comédien.

Je n'irai pas jusqu'au bout de cette formation. Après trois semestres j'arrête. Me suis planté. Pas pour moi. Pourtant, l'envie de raconter des histoires est là. Certainement du fait d'avoir lu et travaillé plusieurs textes, contemporains ou classiques, je me tourne vers l'écriture. Théâtrale, ça va de soit.


Quelques dates et anecdotes :

11 novembre 1977 naissance à Oullins

A trois/quatre ans je m'évade de l'école. Ma cavale ne durera que quelques minutes...

CP, six ans, sortie scolaire. Je me perds dans une forêt (ceci explique cela) et ne suis retrouvé qu'après un long moment.

Dix ans, rencontre avec des ossements humains, dans une ferme abandonnée. Me souviens surtout de la tête du gendarme quand on lui a dit.

Novembre 1993 achat de ma première guitare.

1994 je commence à dessiner et à lire.

1999 rencontre avec le théâtre.